Septuagésime et Chandeleur.

par georgestaelens

Chers amis,

Avant-hier, c’était le dimanche de la Septuagésime. Hier, c’était la Chandeleur.

La Septuagésime, c’est une septantaine de jours jusqu’à Pâques (au fait, 63 jours). Ces trois dimanches: Septuagésime, Sexagésime et Quinquagésime nous rappellent que nous avons reçu le salut par la grâce, par la foi, et par la Parole.

La Chandeleur, ou présentation du Seigneur, a comme fond le fait que tout enfant mâle aîné devait être “racheté” au temple de Jérusalem. De ce fait, Jésus a aussi été “racheté” au temple de Jérusalem. Mais il y a quelque chose de beaucoup plus grand. Dieu avait promis maintes et maintes fois, pendant l’Ancien Testament, qu’il allait venir lui-même en personne dans son temple. Et ici, Jésus, étant Dieu incarné, accomplit cette prophétie. Mieux encore: en descendant dans ses entrailles, Dieu a fait de la Vierge Marie un temple vivant. Le temple de chair vient au temple de pierres, pour présenter Dieu et “racheter” le Racheteur. Syméon et Anne, derniers prophètes de l’Ancien Testament, reconnaissent en Jésus le Messie. La boucle est bouclée.

Dans notre chapelle a Saint-Servais, nous aurons la prochaine Messe le dimanche 22 février, à 17 heures. Il y aura aussi l’imposition des cendres, car ce sera le premier dimanche du carême.

D’ici là, méditons sur la grâce, la foi et la parole, et remercions Dieu de nous avoir sauvés.

 

Publicités